AkzoNobel

CONNAISSANCE DE LA COULEUR

Sikkens est synonyme d'innovation et toujours à la pointe quand il s'agit de convertir de nouvelles idées en technologies axées sur l'avenir.

Le système ACC

Le système ACC (Acoat Color Codification) est reconnu internationalement comme l'un des modèles de codification couleur le plus simple et le plus précis. Ce système chromatique est basé sur un découpage scientifique qui classe les couleurs de façon logique et identifie chacune d'elles à partir d'un code alphanumérique unique. Leur classement est réalisé à partir de plusieurs critères : la teinte, la saturation et la luminosité qui caractérisent chaque couleur.





Couleurs : une codification précise pour un choix certain

La codification ACC permet aux professionnels de faire un choix couleur précis, qualitatif et sûr, toutes les nuances de couleurs étant précisément définies et systématiquement caractérisées d'après la teinte, la saturation et la luminosité.

Teinte

La teinte est la représentation de la couleur dans le spectre chromatique (par exemple : rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet) dont on peut apprécier l'appartenance selon qu'elle soit proche ou éloignée d'une autre couleur. Les couleurs disposées sur un cercle dans un ordre logique constituent le cercle chromatique. Ce cercle est divisé en 24 secteurs, chacun d'eux étant désigné par une lettre de l'alphabet (de A à Z). Les secteurs sont eux-mêmes subdivisés en 10 sous-secteurs numérotés de 1 à 9 permettant d'indiquer avec précision la position d'une teinte parmi un choix de 240 positions. Exemple de code de teinte : L9.


Saturation

La saturation d'une teinte correspond à la quantité originelle de couleur contenue dans sa composition. Plus le degré de couleur pure est élevé et plus la saturation est importante. Inversement, plus la couleur naturelle est diluée et moins la teinte est saturée (par exemple le rouge dilué contenu dans le rose pâle). Le degré de saturation se mesure de « 00 » à « 99 », du plus faible au plus élevé par rapport à la distance qui le sépare de l'axe du cylindre.

Luminosité

La luminosité de la couleur correspond à la quantité de lumière renvoyée par le support coloré vers notre œil. Une teinte claire a un indice de luminosité important. Ainsi le blanc correspond au maximum de cet indice, le noir au minimum. Plus une teinte est foncée, moins elle réfléchit la lumière. La luminosité est mesurée sur une échelle de « 00 » à « 99 », le dernier correspondant au maximum théorique proche du blanc pur, la luminosité maximale.

Codification

Toute couleur se voit attribuer un code unique, composé des codes de teinte, de saturation et de luminosité, permettant de déterminer avec une extrême précision l'identité d'une couleur. Ce code alphanumérique commence toujours par le code de teinte (ex. : L8), suivi du code de saturation (ex. 10) puis du code de luminosité (ex. 60). L'ensemble de ces données compose le code ACC (ex. L8.10.60).

Les "gris purs" ou "couleurs neutres", les gris sur l'axe du cylindre, n'ont pas de teinte et ne peuvent donc pas être codifiées. Dans ce cas, on assigne la codification ON à ces couleurs. Par conséquent, une teinte absolument neutre a un degré de saturation de 00. Une nuance de gris, à égale distance du noir et du blanc, est également codifiée comme couleur neutre.

Les "gris colorés" ou "couleurs semi-neutres" : certaines teintes neutres peuvent toutefois suggérer une couleur, dans ce cas elles sont codifiées avec la lettre qui correspond à la teinte plus la lettre N. Pour ces teintes, la saturation est faible, généralement 01 ou 02. Par exemple, la teinte AN.01.80 est un rose clair avec une pointe de gris.


Fermer Plus d'infos

Le secret des couleurs

Interview de Heleen van Gent, directrice du Global Aesthetic Center d'AkzoNobel

"Les couleurs ont toujours donné des ailes à notre imagination. Elles transportent nos émotions, créent une impression de sécurité et donnent la direction à suivre. Dans le domaine de l'architecture aussi, on a de plus en plus recours aux couleurs. Cette évolution est possible grâce aux propriétés des peintures actuelles : excellente tenue et très beau rendu sur des matériaux divers et variés"


Heleen van Gent, de nombreuses personnes ont une ou plusieurs couleurs préférées. Qu'en est-il pour vous?

Le bleu nuit, un bleu sombre, est ma couleur préférée. C'est une couleur très classique, mais c'est aussi un fond superbe pour mettre en valeur des tableaux par exemple. D'une manière générale, je crois que toutes les couleurs peuvent être d'une grande beauté. Il arrive souvent que l'on soit un peu surpris par un choix au premier abord, et qu'ensuite, lorsqu'elle est associée à des objets de couleurs différentes, elle produise un très bel effet et surprenne à son tour.

Comment se fait-il que certaines couleurs nous plaisent plus que d'autres?

Il y a des tons et des couleurs que nous avons découverts dès notre enfance et que nous apprécions. D'une certaine manière, ces couleurs ne nous quitteront jamais. Mais nos couleurs préférées peuvent naturellement changer avec le temps. Nous sommes influencés par la mode, par exemple. En effet il ne s'agit pas seulement de ce que l'on voit, mais aussi de ce que nous disent nos amis. Il arrive aussi parfois que les teintes ne nous enchantent pas au premier abord. Puis, après quelques semaines, on se plait soudain à les porter. La couleur violette en est le parfait exemple. Fondamentalement, on peut affirmer que nous avons et que nous aurons toujours certaines préférences en matière de couleurs.

Les cultures ont des goûts différents. Ont-elles aussi des couleurs de prédilection?

Oui, bien sûr. La position géographique du pays intervient dans la perception des couleurs. Les nuances claires, par exemple, sont merveilleusement belles sous le soleil. Aux Etats-Unis, les couleurs sont plus grises et plus pâles, alors qu'en Inde les couleurs vibrent. En Orient, il s'y produit des associations de couleurs auxquelles nous ne penserions même pas dans le monde occidental. Simultanément, on peut affirmer que les préférences en matière de couleurs s'unifient de plus en plus. Il existe des tendances globales, véhiculées par la télévision, le cinéma et la mode. Les medias ont une influence considérable dans ce domaine. Mais, d'autre part, nous avons ce désir d'être singulier et unique, par un choix qui nous sera propre et qui nous distinguera des autres. Ce désir vaut naturellement aussi pour les couleurs.

La mode est mouvante. Est-ce aussi vrai pour les tendances de couleurs?

Les tendances se modifient, parfois si vite qu'il arrive que plusieurs tendances coexistent. Chez AkzoNobel, nous nous concentrons sur les tendances à long terme. On peut changer tous les jours de vêtements, selon son humeur et en fonction de l'occasion. Pour ce qui est de la peinture, c'est évidemment impossible. Il faut donc survivre aux changements court terme. Deux à trois ans, c'est une durée raisonnable. Il y a eu la période du gris par exemple, et il y a toujours aujourd'hui des personnes qui sont fières de peindre leur maison dans les tons gris. Elles pensent que cela correspond à l'esprit du temps, ce qui est exact d'une certaine manière. Ce qu'elles ignorent, c'est que les tons gris un peu froid ont été entretemps supplantés par des tons plus chauds..

Dans de nombreux bâtiments, par exemple dans les hôtels ou les centres commerciaux, on a de plus en plus recours à la couleur. Comment peut-on expliquer ce phénomène?

J'ai le sentiment qu'à présent les gens osent se confronter à des couleurs et à des combinaisons diverses. Auparavant, le choix des couleurs était traité en dernier par les architectes. A présent, les choses sont différentes, les couleurs peuvent être intégrées dès le départ dans l'élaboration du design. Ce changement est particulièrement visible chez les jeunes femmes architectes. C'est une approche complètement différente. Cette évolution est possible grâce aux propriétés des peintures actuelles: excellente tenue et très beau rendu sur des matériaux divers et variés.

L'effet est magnifique en tout cas, il encourage les gens à se faire davantage confiance et à oser la couleur.

Le consommateur est-il vraiment conscient du choix des couleurs utilisées?

Une grande partie se passe dans le subconscient, il s'agit d'un processus graduel. Par conséquent, le défi pour les entreprises est aussi très grand. La question est : Qu'est-ce que le consommateur décidera dans le futur?

Comment savez-vous quelles couleurs domineront nos vies? Comment trouvez-vous les tendances de demain?

Nous devons regarder ce qu'il se passe dans le monde. Par exemple, prenons le succès du blanc : nous avons besoin de savoir pourquoi il est soudainement apparu. D'où il vient, son contexte. En effet, les tendances ne s'inventent pas, elles se créent. Notre travail consiste à détecter les changements subtils et les tensions, afin d'en dégager des aspirations. À l'heure actuelle par exemple, nous vivons en des temps agités, nous sommes submergés par l'information. Les personnes recherchent des combinaisons de couleurs respirant le calme, d'où le succès prévisible du blanc.

Concrètement, comment le Global Aesthetic Center fonctionne-t-il?

Une grande partie de notre travail est de concevoir des concepts, des palettes de couleurs, des brochures et des annonces. Il faut savoir que les tendances sont développées dans le but d'être reconnues et d'être utilisées. Nous étudions les journaux, les magazines, nous assistons aussi à des salons sur la mode et le design. Nous prenons en compte la manière dont les gens vivent, ce qu'ils pensent et ce qu'ils ressentent. Une fois par an, une rencontre mondiale est organisée avec des experts. Ce sont des architectes, des ingénieurs graphistes. Les échanges découlant de cette réunion sont recueillis et forment alors la base de notre atelier "Colour Futures".

Parlons du concept santé Healthcare, Sikkens a développé son propre guide couleur. D'où vient cette idée?

Les visites chez le médecin ou à l'hôpital ne font généralement pas partie des meilleurs moments de nos vies. Avec le concept santé Healthcare Sikkens, nous donnons un outil aux concepteurs et aux architectes, nous leur offrons un guide à portée de main pour construire des établissements de santé fonctionnels et toujours plus chaleureux. Dans le même temps, il est important de développer des systèmes de guidage. En effet, les différentes zones sont séparées les unes des autres par la couleur, ainsi de longs couloirs peuvent contraster avec l'entrée de zones principales alors elles-mêmes mises en valeur. Finalement, tout est fait pour rassurer les patients, les guider et les mettre en confiance.


Fermer Plus d'infos

Choisir une couleur pour une façade

Du mal à choisir une couleur pour une façade ? Pas avec le conseil couleur de Sikkens et ces quelques astuces !

Le blanc semble une couleur évidente pour une façade. Il y a pourtant tant d'autres possibilités. Les conseillers couleur de Sikkens ont rassemblé quelques astuces intéressantes.

Tenez compte du style et de l'architecture de la maison : plus elle est simple, moins vous aurez besoin de couleurs différentes. Attention : trop peu de couleur rend la maison quelconque. Dosez l'utilisation de la couleur et harmonisez avec l'intérieur.

Puisez l'inspiration dans l'environnement : la fonction du bâtiment est importante. Les habitations privées tendent à s'harmoniser avec l'environnement, tandis que les bureaux et les établissements Horeca s'efforcent plutôt de contraster.

Contrôlez les matériaux fixes : vérifiez la couleur des éléments qui ne seront pas peints : le toit, des éléments en aluminium... et veillez à sauvegarder l'harmonie.

Clair ou foncé : une façade sombre contraste avec le paysage mais donne l'impression que le bâtiment est plus petit. Une teinte claire fait paraître la maison plus grande.

Comment combiner ? Évitez les contrastes extrêmes et assurez-vous de rester dans une seule gamme de couleurs. Les accents de couleur seront plus foncés ou plus clairs que la façade.

Optez pour l'équilibre : trop de couleur d'un côté de la maison provoque un déséquilibre. Vous l'éviterez en répartissant les couleurs sur l'ensemble du bâtiment.

Couleur des boiseries : attention ! La couleur des boiseries détermine en grande partie l'aspect du bâtiment. Une couleur plus sombre souligne les fenêtres et suscite un effet de ‘cadre’. La même teinte que la façade peut produire un bel effet, mais dans d'autres cas, donner une impression de manque de finition. Une teinte plus claire que la façade est presque toujours un choix sûr.

Portes de garage et autres portes cochères : il est préférable de les harmoniser avec la façade, ce qui fait paraître la maison plus grande. L'utilisation d'une couleur contrastée a pour effet de fractionner la façade en surfaces distinctes.

Le conseil couleur de Sikkens : l’aide professionnelle du Sikkens Color Studio.

Vous pouvez toujours faire appel à l'expérience du Sikkens Color Studio si vous avez besoin d'un conseil couleur extérieur créatif et fondé.

Vous pouvez demander un conseil couleur au conseiller technico-commercial Sikkens de votre région, auprès de votre grossiste Sikkens ou désormais aussi via le formulaire de demande sur le site Web. Le conseiller couleur du Sikkens Color Studio prend rendez-vous avec votre client et vous-même.

Quelques jours après sa visite, Sikkens vous enverra un dossier couleur avec un conseil complet et bien expliqué. Le dossier contient aussi une photo colorisée de la façade. Sikkens vous propose ses services à un prix fixe et attractif, cliquez ici pour plus d'informations.


Fermer Plus d'infos